Ile de Chiloé

Holà Amigos,

Après notre fameux trek, nous décidons de nous reposer sur l’île de Chiloé, réputée pour ses nombreuses églises (pas moins de 200, dont 16 classées au patrimoine mondial de l’Unesco), ainsi que ses maisons multicolores.

Nous avons découvert tardivement que pour relier Puerto Natales à Puerto Montt (grande ville la plus proche de l’île de Chiloe), il fallait faire 36 heures de bus et repasser par l’Argentine..et oui, il n’y a pas de route sur cette partie du Chili qui est constituée majoritairement de fjords ! Nous optons donc pour l’avion, notre petit extra qui ne nous coûtera finalement pas beaucoup plus cher et nous permettra de profiter un peu plus longtemps !

Arrivés à Puerto Montt, nous repartons directement pour Castro, capitale de l’île. Nous prenons le temps d’y admirer les « palafitos », maisons de pêcheurs multicolores sur pilotis, et nous baladons tranquillement sous un grand soleil. Nous sommes chanceux car il pleut habituellement beaucoup sur Chiloé ! Certains disent même que les paysages de l’île rappellent un peu l’Irlande..sûrement à cause du climat 🙂 Le soir même, nous prenons un colectivo direction Dalcahue, joli village côtier à 20 km au nord de Castro. Le lendemain, nous nous rendons sur l’Isla Quinchao en face de Dalcahue où se situe la plus ancienne église de l’île (1730), pour finir notre visite à Ancud où nous passerons la soirée à siroter du bon vin 🙂

Chiloé est une île calme où il fait bon vivre. Idéal après un trek de 4 jours par exemple ! Et pour les amateurs de poissons et de fruits de mer, cette île sera votre paradis (le mien donc) ! Autre petit plus : l’île ne comptant que très peu de touristes, il est facile d’être logé chez l’habitant – pour cela, mieux vaut bien comprendre le chilien, car les autochtones ont un sacré accent !!

Après deux jours au vert, nous décidons de profiter à fond de nos derniers moments au Chili. Prochaine destination : Puerto Varas afin de visiter la région des lacs.

Jiss&Stef 

NB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album

Publicités

Ushuaia

Hello todos,

Après 20h de bus, 2 passages de frontière et la traversée du détroit de Magellan en bateau, nous voici enfin arrivés au bout du continent, au bout de la terre de feu : Ushuaia ! A savoir quand même pour votre culture que la ville la plus australe du monde n’est pas Ushuaia mais Puerto Williams au Chili…Ceci méritait d’être dit ! 🙂 La traversée de la terre de feu en bus était certes longue mais valait bien le coup d’œil..des milliers de kms désertiques mais tellement beaux..oui c’est ça la Patagonie, le moindre km est un spectacle !

Ushuaia est un peu une ville mythique médiatisée par mister Hulot, ce qui l’a rendue un peu trop chère à notre goût. Minimum 300 pesos la chambre double en auberge..nous opterons donc pour le bon dormitorio! Chambre partagée avec deux hippies, il ne manquait que le chien et on se serait cru à la Rochelle ou Rennes !! :-))

Que fait-on à Ushuaia ? À vrai dire pas grand chose ! On médite sur le fait d’être « presque » au bout du monde, on pense à Nico et à TF1, et on fait aussi de belles balades en bateau et au parc national. Bien sympa, d’autant que cette escale nous a permis de retrouver notre compagne de voyage Mathilde que nous avions perdue de vue depuis la Bolivie.

Prochaine étape : le Chili !
Bye bye Argentina, don’t cry for us 😉

Jiss&Stef

NB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album

El Calafate & El Chalten

Holà Chicas, Holà Chicos,

Chers lecteurs, ce post est long. Si vous avez une réunion dans 5 minutes, alors revenez plus tard ! Cela veut aussi dire que vous nous lisez depuis votre boulot, ce qui n’est pas bien !

Nous sommes arrivés le soir à El Calafate, l’occasion pour nous de retrouver Barbara et Domi, nos amis suisses avec lesquels nous avions déjà partagé quelques bouteilles de vin à Salta. Et malheureusement ici, nous avons recommencé 🙂

Le lendemain, départ de bonne heure, et pas dans une forme exceptionnelle (gueule de bois oblige !!), pour faire une croisière d’une journée sur le lac et ainsi découvrir les plus grands glaciers de la réserve. Le temps est gris et pluvieux, mais c’est avec ce ciel que le bleu des glaciers ressort le mieux (on s’en rendra compte plus tard en déchargent les photos sur le PC 😉 ). Malgré une clientèle plutôt 3ème âge, la croisière s’avère agréable. Dès les premiers kilomètres, nous apercevons de gros icebergs tout bleus. Des personnes crient « Icebergs droit devant!» (Référence au film Titanic) au moindre morceau de glace. Ambiance, ambiance…Malheureusement, et à cause de ces gros glaçons, nous ne pourrons pas approcher de près le glacier Upsala. Il ne s’agit pas de couler le bateau 😉 Dernière étape : le Perito Moreno, le fameux, un des seuls glaciers qui continue de croître.

Le jour suivant, nous décidons de retourner admirer le Perito Moreno mais cette fois depuis les balcons. Il faut dire qu’il est vraiment impressionnant. Il craque, il bouge et de temps à autre, un gros bloque de glace tombe dans l’eau en faisant un bruit de dingue. Bon, en fait, quand on entend le bruit il est trop tard, le morceau de glace est déjà dans l’eau…J’ai attendu pendant au moins 1h avec mon appareil en mode rafale pour essayer de prendre un bout de glace en train de tomber mais sans résultat…

Depuis El Calafate nous choisissons d’aller à El Chalten pour 2 jours de trek. Au départ, notre idée était de camper dans le parc mais devant l’enthousiasme de Stef et le temps incertain en cette saison, nous décidons de faire des treks d’une journée depuis le village. Nous marcherons donc plus car il faudra faire des allers et retours (44km en 2 jours), mais nous ne passerons pas la nuit à 0°C sous la tente.

La première journée, nous approcherons le Cerro Torre. Super balade de 6 heures au milieu d’une nature vierge et sauvegardée. Arrivés au pied du mont, on trouve une lagune et un glacier mais le vent y est exceptionnellement fort. Difficile de tenir debout et encore plus de marcher ! Le chemin inverse se fera tranquillement avec une belle vue sur le Fitz Roy..

Le lendemain, nous décidons d’aller à la découverte de ce Fitz Roy, un des monts les plus connus d’Argentine. Au départ, le temps est simplement couvert mais au fur et à mesure que nous avançons, les éléments se déchaînent : froid, vent, pluie…tout est contre nous. Nous ne voyons pas grand chose et au bout de 3h30 de marche nous faisons demi-tour.

Notre première expérience de trek reste quand même positive, je suis confiant pour le W et ses 76km de trek !

Demain nous prenons le bus pour Ushuaia à 3h du mat, arrivée prévue à 21h !!

Jiss&Stef

NB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album

Puerto Madryn & Péninsule Valdès

Salut tout le monde !

Depuis Buenos Aires, il nous a fallu environ 18h de bus pour atteindre Puerto Madryn, première escale en Patagoniiiiiiiiiiiiiiiiiiiie..peut-être la région la plus attendue du voyage !

Nous commençons vraiment à ressentir la baisse de température et les vents glaciaux (et ce n’est qu’un début !).

1ère journée : un peu de repos, accompagné d’une bonne balade au bord de l’eau accompagnés de 2/3 chiens – allez savoir pourquoi, nous attirons définitivement les chiens !

Le lendemain, nous nous levons aux aurores, direction la Péninsule Valdès. Nous ferons tout d’abord un stop à Puerto Pyramides pour une petite balade d’une heure au milieu des baleines. Le spectacle est assez époustouflant. Nous admirons plusieurs mères avec leur bébé (enfin un bébé de 4/5m) dont une sorte d’albinos (tout blanc), ce qui est plutôt rare. Voir les baleines de si près nous permet de nous rendre enfin compte de la grandeur de ces bestioles (environ 7 mètres à l’âge adulte), même si nous ne les verrons pas faire de saut à proximité.

Dans la Péninsule, nous avons pu apercevoir : pingouins, éléphants de mer, nandus (voisins de l’autruche),…mais aussi des orques, ce qui est assez rare. En fait, ces trois orques venaient chasser les bébés éléphants de mer se reposant au bord de l’eau. Heureusement, nous n’avons vu que les tentatives, pas de morts en notre présence !

3ème journée : une fois de plus, levés très tôt, direction Punta Tombo, afin de marcher au milieu des Pingouins ! Ce fût une expérience magnifique, ces petites bêtes nous rendent fous, leurs postures, leur démarche… so cute 🙂 On vous laisse en juger par vous-même avec les photos.

Last day : tellement émerveillés par tous ces animaux, nous décidons d’exploser encore + le budget et d’aller voir les éléphants de mer, mais de beaucoup plus près cette fois-ci..MAGIQUE !! Nous étions seuls au monde au milieu de ces « petites bêtes », cela n’a pas de prix..la plus belle expérience avec Punta Tombo. Bon, il faut l’avouer, j’ai quand même eu une petite frayeur quand JC a glissé et fait tomber une grosse pierre à 2 pas d’une femelle et de son petit..Elle s’est mise à crier vraiment fort sans me lâcher du regard…mon cœur battait à fond..Il n’y a pas à dire un mammifère de 3 tonnes ça impressionne (merci Jiss..) !

En résumé, nous sommes conquis, et serions bien restés encore quelques jours de plus à contempler ce joli spectacle ! Mais la suite de la Patagonie nous attend, avec de jolies surprises à venir !

Jiss&Stef

NB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album