Valladolid, Chichen Itza & Izamal

Hello tout le monde !

Après la belle région de Tulum, nous voici partis pour la visite du Yucatan plus « traditionnel » : la région du centre.

1ère étape : Valladolid

A 160km de Tulum, Valladolid est un point stratégique pour visiter le centre. C’est une petite ville avec beaucoup de charme, peu touristique et qui peut être très animée notamment le week-end. Nous avons eu la chance de profiter d’un dimanche soir enflammé sur le zocalo (place principale) au rythme de la musique mexicaine – bon il faut dire que le public n’était pas tout jeune 😉 On a également bien profité de la bonne cuisine mexicaine et yucatèque. Le lendemain, visite de Chichen Itza et retour à Valladolid dans l’après-midi afin d’éviter de rouler de nuit. Ah oui on ne vous l’a pas encore dit, ici le soleil se couche à 17h30 pétantes !! Donc afin d’éviter de rouler de nuit, nous devons finir nos excursions vers 15/16h selon la route à faire. Et on ne vous raconte pas le dilemme pour l’apéro : mieux vaut-il un apéro à 17h avec le coucher de soleil ou à une heure décente mais de nuit ?! Cela ne dérange pas vraiment JC qui peut commencer la bière dès le midi 🙂

2ème étape : Chichen Itza

Nous attendions avec impatience de voir notre 4ème merveille du monde moderne (et la 3ème du voyage). Nous comprenons vite que ce site est le plus touristique du Yucatan : des vendeurs ambulants partout..et quand je dis partout, c’est vraiment à chaque recoin du site..Welcome to Disneyland ! Inadmissible pour un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco..malgré cela, il faut dire que le site est tout simplement superbe, les édifices sont vraiment bien restaurés. Nous prenons le temps d’admirer le Castillo (grande pyramide), le jeu de pelote, le temple aux Mille Colonnes..il ne nous faudra pas moins de 3 heures pour nous rassasier 🙂 En fin de journée, retour à Valladolid pour y passer la nuit.

3ème étape : Izamal

Parce qu’il se situe sur la route en direction de Mérida, nous décidons de faire un stop à Izamal, petit village colonial bien tranquille. Les maisons y sont peintes en jaune et blanc, tout comme le couvent qui domine la ville. L’atmosphère y est tranquille, peu ou pas de touristes, la pause fut agréable. Par contre, ici, le sucre semble se manger avec des fourmis, ça nourrit ! 😉

A bientôt pour de nouvelles « aventures » !

Jiss&Stef

Valladolid, Chichen Itza & IzamalNB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album

Rio de Janeiro

Holà chicas, holà chicos,

Etant un petit peu en avance sur notre programme et ayant bénéficié d’un surplus de budget grâce à la générosité de nos potes (Merci les z’amis !!), nous décidons de modifier un peu notre itinéraire en faisant un crochet par Rio de Janeiro. Nous profitons d’une réduc’ de la TAM et réussissons à convaincre Med’ de nous accompagner dans la capitale Carioca.

Rio est une ville immense où nous nous sentons que moyennement en sécurité, ce qui ne nous empêche pas de bien profiter. Au programme, la colline du Christ rédempteur, le pain de sucre (ou pain d’épice selon Med), les plages, la samba, le foot et l’UFC (ou KFC pour Stef).

Tout s’est bien passé à part le match de foot que nous n’avons pas réussi à voir. Un peu présomptueux nous pensions pouvoir rejoindre le stade de Flamengo à pied à partir du métro. Après 1/4 d’heure de marche sous la pluie et une tentative de traversée de favela, nous avons finalement rebroussé chemin. En effet, les regards de plus en plus insistants des autochtones et les refus des taxis d’aller dans cette direction ont eu raison de notre volonté. Au final, nous avons soigné notre déception en buvant de la caïpirinha et en regardant les brésiliens se tortiller les fesses sur des airs de samba !

Jiss&Stef

NB : N’oubliez pas de cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser l’album

Machu Picchu

Holà Chicas, Holà Chicos,

Pour visiter le Machup’ il faut d’abord prendre le train… et ce train est le plus cher du monde au km (selon le guide du routard) : ça commence mal ! Cela dit, ce n’est pas n’importe lequel : c’est un train avec vue panoramique ce qui nous permet de contempler les magnifiques paysages et de rentrer dans l’ambiance (avec le café gratos en prime) !

Après 1h30 de voyage, nous arrivons dans une petite ville au milieu de la jungle nommée Aguas Calientes car, comme son nom l’indique, elle détient des eaux chaudes sulfureuses que nous testerons en rentrant du site Inca.

Le lendemain, départ à 4h du mat’ pour 1h30 de montée (et un peu plus de 1 700 marches à grimper) accompagnés de quelques chiens sauvages aux allures de loups. Mauvaise surprise : le pont pour passer de l’autre coté de la rivière n’ouvre qu’à 5h ce qui nous oblige à patienter 30 min devant la grille. A ce moment nous maudissons un peu le guide du routard et les X personnes qui nous ont conseillé de partir à 4h pour arriver les premiers….

Nous arrivons  finalement en haut (enfin pas tout à fait en haut) à 6h et découvrons le Machup’ sous une épaisse brume… Les chiens nous suivent toujours… Nous nous dirigeons alors vers le Wayna Picchu (gros pain de sucre situé derrière le site) mais nous nous faisons surprendre par une grosse averse. Elle durera 1h.

Nous profitons d’une accalmie pour gravir le Wayna et ses marches innombrables, à la fin cela devient presque de l’escalade. Arrivés en haut (toujours accompagnés des chiens-loups), nous sommes un peu déçus car c’est vraiment couvert. Heureusement, 1h plus tard, le ciel se dégage et laisse apparaître un merveilleux spectacle.

Après être redescendus, nous visitons le reste de ce site exceptionnel et il faut l’avouer, nous restons un peu ébahis par la beauté du spectacle.  14h : nous décidons de redescendre les 1700 marches pour aller tester les Aguas Calientes.

Ces images magnifiques resteront dans nos têtes un bon moment (et les marches dans nos jambes 😉 ), nous souhaitons à tout le monde de voir cela un jour.

Ah oui pour les photos, nous avons eu du mal à faire le tri, ne nous en voulez pas…

Jiss&Stef